Archive for the Category » Thailande «

Un an : On fait le bilan !

Cela fait maintenant un an que nous avons décidé de quitter notre petite vie en France pour partir à la conquête du monde ! Le projet initial était, rappelons-le, d’aller à la rencontre de ces personnes qui ont décidé de partir vivre à l’étranger, soit pour monter leur propre business soit pour travailler pour une entreprise sur place.

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous suivent sur Facebook et toutes les personnes qui ont acceptées de partager leur histoire (une centaine tout de même !). Du Restaurateur au Président de la Chambre de Commerce Européenne, ils ont tous accepté de jouer le jeu et de nous expliquer les raisons qui les ont poussés à quitter la France pour s’installer ailleurs.

Nous nous rappelons des soirées parisiennes organisées dans les apparts où nous entendions souvent parler de ces personnes parties vivre à l’étranger et ayant décroché THE job. Pour être francs, nous n’avions pas vraiment à l’époque la vie que nous attendions. Le climat social n’était pas au top et les perspectives pour deux jeunes qui veulent plus qu’une vie partagée entre le 9h/19h du lundi au vendredi, l’heure de trajet en métro/RER pour aller travailler (quand il n’y a pas de grève) et le week-end qui passe trop vite pour avoir réellement le temps de récupérer, nous avions franchement une « envie d’ailleurs ».

C’est donc avec une touche de ras le bol, un brin de nervosité, et une énorme soiffe de découverte que nous avons parcouru la Thaïlande, le Cambodge, le Laos, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, et l’Australie, avant d’arriver au Canada. Un an de voyage, à la découverte de ces autres cultures, ça forge le caractère et ça ouvre les yeux sur toutes les options qui s’offrent à nous.

Nous pensons qu’il est maintenant temps de partager avec vous notre conclusion. Si vous avez lu les interviews que nous avons menées, vous avez peut-être constaté que nous évitions de donner notre opinion afin de ne pas influencer les réponses des personnes interrogées. Chaque personne que nous avons rencontrée avait ses propres raisons de quitter son pays. Certains ont effectivement décroché un super contrat à l’étranger mais la plupart ont eu leurs opportunités une fois sur place.

Nous n’avons rencontré personne pour qui tout a été facile. La plupart d’entre eux se sont adaptés à leur nouvelle vie, ils se sont battus pour se faire une place et ont dû faire de nombreux sacrifices. Nous nous sommes rendus compte que lorsque nous  entendions parler de ce fameux « copain parti vivre à l’étranger », on ne nous racontait que le plus croustillant, en déformant ou en occultant souvent des détails essentiels (sûrement pour donner un peu de magie au récit et entretenir le mythe de l’expatrié). Et évidemment que ces récits font rêver, l’herbe est toujours plus verte vue de loin…

Maintenant que nous faisons nous aussi partie de « ces personnes qui ont franchi le pas », nous pouvons vous garantir que le fait de partir à l’étranger (avec ou sans préparation) est une expérience de vie qui ouvre les yeux ! Si vous en ressentez le besoin, foncez ! Il est vrai que ça peut faire peur, on ne sait pas ce qu’on va trouver, comment nous allons nous adapter, comment nous allons supporter le fait de sortir de notre petite zone de confort etc. Il faut savoir que c’est justement cette incertitude qui vous procurera l’excitation et vous fera grandir ! Allez-y ! FONCEZ !

Nous vivons aujourd’hui à Montréal où nous avons tous les deux trouvé un job dans notre domaine, le web marketing. Nous avons d’ailleurs monté un nouveau projet  www.mylittlebigweb.com et nous continuons nos interviews. N’hésitez pas à partager nos articles et  à liker notre page Facebook. Nous continuerons à poster des articles sur My Little Big Trip au fur et à mesure de l’évolution de notre voyage de vie.

Encore merci de nous suivre !

Eugénie et Maxence

Eugénie Delhaye  Maxence Pezzetta

Le Phangan Safari

Voici le programme que propose le Phangan Safari pour un treck d’une journée :

8h30: Ils viennent vous chercher à votre hôtel

9h30-10h: Ils vous préparent un petit déjeuner. Vous pourrez également admirer le spectacle de M.Kum Chaibutdee. Il fait partie du Guinness des records grâce à son spectacle avec les serpents. Après le show, vous pourrez prendre des photos avec les serpents.

11h: Vous verrez le show des crocodiles. L’un des plus populaires en Thailande.

11h45: Vous partez en treck dans la jungle à dos d’éléphants.

12h30: Vous partez visiter le temple chinois, admirer son architecture et écouter son histoire.

13h: Vous prendrez votre déjeuner au Phangan Utopia. Ce restaurant donne sur la Thong Lang Bay.

14h: Vous partez du restaurant pour aller à Mae Haad Beach où vous pourrez faire de la plongée au tuba.

15h30: Retour à votre hôtel

Prix en basse saison: 1000 bath sans le treck avec les éléphants (800 pour les 4-10 ans) / 1500 bath avec le treck avec les éléphants (1100 pour les 4-10 ans).

Si vous voulez juste faire un treck à dos d’éléphants:

30 minutes: 500 bath pour les adultes, 250 bath pour les 4-10 ans, gratuit pour les 1-3 ans

60 minutes: 800 bath pour les adultes, 400 bath pour les 4-10 ans, gratuit pour les 1-3 ans

Si vous voulez uniquement voir le spectacle avec les serpents:

Horaires: 10h-12h-14h-16h

Prix: 350 bath pour les adultes, 250 bath pour les 4-10 ans, gratuit pour les 1-3 ans

♦ Si vous voulez simplement voir le spectacle avec les crocodiles:

Horaires: 11h-13h-15h-17h

Prix: 350 bath pour les adultes, 250 bath pour les 4-10 ans, gratuit pour les 1-3 ans

Contact: phangansafari1@hotmail.com / +66(0)77374159 / +66(0)77374339

     Maxence Pezzetta

Kho Phangan : plages et cocotiers

Nous y voilà, sur LA ville de la fête : Kho Phangan !!! L’île des Full Moon Party ! Pour les non-connaisseurs, la Full Moon Party est une énorme soirée organisée sur la plage. Elle est connue mondialement et à lieu à chaque pleine lune. Entre 20 000 et 30 000 personnes sont au rendez-vous tous les mois. Incroyable n’est-ce pas ? (Yes, surtout quand on voit la taille de la plage).  Dans le même principe il y a aussi la Half Moon Party (demi-lune), et la Black Moon Party (dans la jungle) etc.

Bref, après nous être bien reposés à Koh Lanta et être passés à Krabi, c’était exactement ce qu’il nous fallait. Comme vous l’aviez compris dans notre précédent article, nous n’avons pas trouvé exactement ce que nous cherchions en arrivant. Grosse déception mais on ne va pas se laisser abattre pour si peu. Nous nous sommes donc renseignés sur ce que nous pouvions faire sur l’île. Et comme d’habitude nous n’avons pas été déçus. Au programme : Parc national, temples, sauna, snorkeling, plages, escalade. Et nous avons tout de même profité du calme dans l’auberge et de la bonne connexion internet (c’est important) pour avancer sur MyLittleBigTrip.com.

Nous avons donc commencé la journée d’aujourd’hui par louer un scooter. Comme d’habitude, les autres moyens de transport sont hors de prix et nous permettent moins de liberté. Nous avons donc visité le centre-ville près du port. Le quartier était en fait beaucoup plus animé que le nôtre. Nous aurions aimé le savoir un peu avant mais c’est un peu de notre faute. Nous avons visité un zoo puis un temple chinois dans lequel nous avons reçu la bénédiction d’un moine Bouddhiste (cherchez l’erreur). Ensuite, nous sommes allés tout au nord de l’île, à Koh Ma pour faire du snorkeling (plongée au tuba) et nous avons déjeuné dans un petit restaurant qui donnait sur la mer. Petite sieste sur la plage avant de repartir tester un sauna aux herbes.

Pour la petite histoire, nous arrivons là, la dame nous conduit dans nos « vestiaires » (deux toilettes où il est possible de se changer lorsque personne n’y est déjà) nous fait prendre une « douche » (en extérieur) et nous conduit « au sauna » (en deux parties, ne mélangeons surtout pas les filles et les garçons, qui sait ce qu’il pourrait arriver), elle ouvre la porte du « sauna » (à l’intérieur, pas de lumière, on ne voyait strictement rien). Et en guise de réponse à la question « Il n’y a pas de lumière ? ». La dame répond « Dépêchez-vous » en nous poussant dans le sauna. Une fois à l’intérieur du sauna, il faut au moins 60° et l’air est irrespirable. Mais c’est un sauna aux herbes donc ça sent bon. On peut enlever les guillemets c’est bien un vrai sauna !

C’est tout pour aujourd’hui, demain départ pour Bangkok avant d’arriver au Cambodge.

PS : Aujourd’hui, pour la première fois, nous avons rencontré des gens qui connaissaient notre site avant que nous leur en parlions !!!

      Maxence Pezzetta

Que faire dans les îles du Sud?

Inutile de vous préciser que l’activité principale dans les îles est bien sûr la bronzette ! Selon les îles (et surtout la circulation), il est très agréable (et pratique) de louer un scooter. Pas besoin de permis, juste le passeport suffit, vous pourrez en louer un pour 100 ou 200 baths les 24h (2.5-5 euros). Les Guest House proposent toutes les activités à faire sur les îles (plongée en bouteilles ou tuba, pêche, escalade, trecks, visite des îles, location de jets ski). Mais étant donné que vous êtes en train de lire ces lignes, vous êtes surement déjà au courant que les agences prennent une commission sur ce qu’elles vous proposent et que vous allez payer le prix fort (petits malins!).

En effet, le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est d’aller directement négocier avec celui qui vous proposera l’excursion, la location de scooter, ou ce que vous voulez faire. N’oubliez pas que vous êtes touristes et que vous devrez toujours négocier pour avoir de bons prix. L’astuce pour savoir si vous avez baissez le prix suffisamment bas est d’attendre que le Thai avec qui vous négociez vous laisse partir. Si oui, c’est que vous êtes descendu trop bas :grin:

En ce qui concerne les activités, en fonction des îles, vous pouvez :

Louer un scooter et visiter l’île : nous déconseillons cependant Pukhet (ça roule assez violemment). Louer un scooter et visiter les environ dès le premier jour vous permettra non seulement de vous familiariser rapidement avec la ville mais également de voir tout de suite les coins sympas et les restau qui méritent d’être visités. En effet, il vous arrivera forcément de passer devant un lieu et de vous y arrêter, au moins pour la photo :grin:

Faire de la plongée en bouteille ou en tuba: à part pour Ko Pha Ngan où certains stes sont accessibles par la plage, la plupart du temps vous devrez passer par un organisme pour pouvoir voir de belles choses sous marines. Les prix sont variables assez variables selon l’île et la saison (saison haute = prix plus élevés). En basse saison, vous pouvez trouver des excursions de plongée avec tuba pour 400-700 bath (10-18 Euros/pers).

Treck dans la jungle: Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous le conseillons. Il existe énormément de programmes différents, selon le lieu, le nombre de jours que vous souhaitez faire, et les activités que vous privilégiez. Si vous voulez vraiment vous sentir dépaysés, nous vous conseillons de faire au moins 3 jours dans la jungle. Profitez en pour faire du trekking à dos d’éléphants et visiter les cascades (c’est beau et surtout ça désaltère!). N’oubliez pas de négocier le prix si vous le sentez bien!

Faire du Kawak : idéal si vous souhaitez visiter les environs de la plage ou faire un peu de plongée au large. Prix de l’heure; entre 100 et 200 bath (une heure vous suffira sinon c’est que vous n’avez pas assez ramé!).

Etant donné que Ko Pha Ngan est l’île que tout le monde fait, nous vous avons dressé la liste des activités à faire sur l’ile (en dehors de la fameuse Full MoonParty ) :

Visiter le temple de Wat Po: pour 50 bath (1.25 Euros) vous pourrez aller dans leur sauna aux herbes naturelles. Ils sont ouverts de 13h à 19h.

Visiter le temple chinois : vous pourrez vous essayer au bâton à prédire l’avenir.

Aller vous baigner dans la cascade de Phaeng et celle de Than Sadet : la route est en mauvais état mais elles valent le détour!

Visiter le arc national d’Angthong : c’est une excursion qui vous prendra la journée. Vous aurez la possibilité de faire du kayak entre les îles (il y a environ 40 îles).

Faire le tour de l’île en bateau : utilisez un taxis boat et surtout NEGOCIEZ LE PRIX!

Prendre des cours de kite-surf : l’école se trouve sur la plage de Ban Tai

Louer des Jet Ski pour fare le tour de l’île : vous pourrez en louer directement sur la plage de Haad Rin ou à Phangan Adventure et au Wake up à Chaloklun.

Aller au Phangan Safari: l’ensemble du programme est disponible ici

Vous faire un bon restau : le tableau ci-dessous recense les meilleurs restaurants de l’île selon le style de nourriture (toujours dans des budgets routards):

Nom
Genre
Commentaire
Al Colosseo
Italien
Situé à Haad Rin Est
Casa Nostra
Italien
Situé à Haad Rin Est
Bantai Pizza
Italien
Yellow Light
Fruits de mer
Situé à Haad Rin Est
Marrakesh
Marocain
Situé à Haad Rin Est
Om Ganesh
Indien/Népalien
Situé à Haad Rin Ouest
Lazy House
Cuisine Internationale
Situé près du Purple Haze Bar
Bamboozle
Mexicain et Thaï
Neptune Bungalow
Marocain
Assez apprécié des expatriés
Milky Bay Resort
Cuisine Internationale
Le restaurant donne sur la piscine de l’hôtel. L'environnement est naturel et chaleureux. Idéal pour un diner en amoureux
Nong View
Thaï
Prix relativement bas
Bay Lounge
Thaï
restaurant avec vue sur la mer. Ils viennent vous chercher et vous ramène gratuitement. Plats entre 220 et 400 bath ( 5-10 euros). Le samedi, ils font un buffer à volonté pour 500 bath/pers
Korean stule bbq
Coréen
Ils font une fondue coréenne assez connue sur l'île

NB: Si vous arrivez à Ko Phangan pendant une  période très creuse et que Haad Rin est plus que mort, nous vous conseillons d’aller plutôt vers le port de Kho Phangan, c’est plus annimé et il y a beaucoup plus de petits commerces.

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes :wink:

     Maxence Pezzetta


Que faire à Pai?

Pai est une petite ville très calme, située à environ 3h de Chang Mai dans le Nord de la Thaïlande. Avant toute chose, il est préférable de louer un scooter si vous souhaitez vous déplacer dans Pai et ses environs. Il ne vous coûtera que 100 bath pour 24h et vous serez vraiment tranquilles. En effet, les taxis ne foulent pas les rues et les tuks tuks encore moins.

En ce qui concerne les activités à Pai, vous pouvez :

Aller vous baigner dans les cascades : les deux plus connues sont Pam Bok Waterfall et Nam Tok Mor Paeng Waterfall. L’entrée est gratuite, vous pouvez laisser votre scooter devant. Faire une cascade ne vous prendra pas la journée, vous pouvez donc parfaitement faire les deux dans la même journée.

Aller vous baigner dans les sources d’eau chaude : Pai est réputée pour ses sources d’eau chaude. Vous ne POUVEZ PAS partir de cette ville sans aller y faire un tour!

Aller visiter le Canyon de Pai : c’est également une activité qui ne vous prendra pas la journée mais qu’il faut faire. L’entrée est gratuite, vous pourrez faire de très jolie photos si vous y aller lorsqu’il fait beau, sinon… attendez qu’il fasse beau!

Faire le marché de nuit : comment dire… c’est un marché… mais de nuit! Vous ferez une agréable balade avant de craquer pour l’un des restaurants  aux saveurs alléchantes. :grin:

Faire une balade à dos d’éléphants : le Thom’s Pai elephant camp est sympa.

Louer un scooter et visiter la ville et ses environs : pour 100 bath (2.5 Euros), ça serait dommage de s’en priver!

     Maxence Pezzetta

Arrivée à Ko Phangan

« Petit » article pour rassurer ceux qui pensent que tout est rose et que nous sommes bien loin des galères… :neutral:

Nous partons donc de Krabi en fin de matinée pour un voyage qui durera près de 8h en alternant attente, bus thaï (c’est important de préciser car ce n’est pas la même chose que les bus que nous connaissons – imaginez plutôt que vous voyagez dans des bus datant de la fin du siècle dernier) et bateau sous une chaleur de bête et avec la clim qui ne marche pas. Oh joie ! :roll:

Dans le bateau, un gars nous aborde pour nous dire que nous ne devons pas descendre au prochain arrêt mais à celui d’après. Il en profite pour nous demander si nous avons déjà un hôtel, comme d’hab, nous n’en avons pas. Il nous en propose un dans la même gamme de prix que ceux que nous payons depuis que nous sommes dans les îles, pour des prestations très correctes, voire carrément luxueuses ! L’hôtel est au Nord de l’île alors que le quartier animé est au Sud mais on se dit qu’on pourra toujours changer plus tard si ça ne nous convient pas.

Va pour l’hôtel qu’il nous propose, en plus un taxi nous attendra à la sortie du bateau. La nuit tombe alors que nous sommes encore sur le bateau, nous nous bénissons de ne pas avoir à chercher un hôtel et d’avoir un taxi qui nous attend.

Comme prévu, le taxi est là et nous partons vers le nord de l’île. Effectivement c’est calme. On roule on roule on roule, on passe devant des hôtels qui paraissaient parfaits. On s’éloigne encore plus, la voiture s’enfonce dans une route défoncée qui descend. On arrive. Nous sommes au beau milieu de nulle part. A première vue, l’hôtel ne ressemble pas du tout à ce qu’il y avait sur la brochure. Un homme nous conduit à notre bungalow. Il s’agit d’une chambre et d’une « salle de bain ».

Le bungalow n’a même pas l’air terminé, les draps sont sales, il y a une tâche de sang sur la moustiquaire. La salle de bain attenante est une pièce construite à côté de la chambre, en béton, sans aucune isolation, sans jointure, remplie de bestioles… Un scandale. L’accès à internet est payant pour 120 baths par heure (le plus cher payé jusque-là était 30 baths pour 24h). Impossible de sortir de là car c’est au milieu de nulle part. La bouffe n’était pas bonne et pour aller au port le lendemain, ils nous chargent une fortune. Ah oui, dernière chose, si on ne prévient pas la veille que nous souhaitons partir, ils chargent 50% du prix de la nuit. Jamais vu ça depuis que nous sommes en Thaïlande! (6)

Après quelques recherches, nous nous sommes aperçus que cet hôtel subissait de très mauvaises critiques sur internet. Nous sommes partis le lendemain matin, nos sacs sur le dos, à la recherche d’une nouvelle auberge (cette fois-ci dans le centre).

Nous avons fini par en trouver une, à notre grande surprise, il n’y a pas grand monde non plus de ce côté de l’île. Les commerçants nous ont expliqué que c’était la basse saison et que la saison humide commençait maintenant de ce côté de la Thaïlande. Tout s’explique (mauvais temps et ville fantôme). De plus, la Black Moon Party (énorme soirée dans la jungle) a eu lieu quelques jours avant notre arrivée et la Full Moon n’aura pas lieu avant 15 jours. Donc au programme : repos.

La suite au prochain numéro !

  Maxence Pezzetta

Krabi: tout le monde nous en parlait

Carte de Krabi en ThaïlandeKrabi, petite province au Sud de la Thaïlande entre Koh Lanta et Phuket. Connue pour ses falaises, grottes, plages et cascades, réputée pour l’escalade, nous décidons d’y faire un stop.

4h de bus après notre départ de Koh Lanta, nous sommes presque arrivés. Nous n’avons pas prévu d’hôtel en imaginant que, comme d’habitude, nous allons nous débrouiller. Tout à la fin du trajet, nous discutons avec un couple d’anglais qui nous conseille un hôtel à 200 bath (5euros) la nuit pour 2 personnes. Parfait! En plus le bus s’arrête devant! La personne à l’accueil nous reçoit et essaye de nous vendre tout un tas d’excursions dès l’arrivée. Nous choisissons une excursion qui nous permettra de visiter 4 îles et faire du snorkeling (terme anglophone pour désigner la plongée en masque et tuba).

Nous posons nos affaires dans nos chambres, pas de surprise pour un hôtel à 200 bath la nuit. Chambre sans artifice, avec ventilateur. Seul problème: pas de moustiquaire… Bon ce n’est pas grave, on partira à la chasse aux moustiques avant de se coucher et on s’arrosera de produit.

Étrangement, la ville est très calme, pas de touristes, pas de plage, pas d’animation, pas de petites boutiques sympas. Est-ce qu’on se serait trompé de lieu ? Qu’est-ce que les gens peuvent bien trouver à Krabi ? La dame de l’accueil nous informe que la plage se trouve à 15 bornes de là et qu’on peut y aller en bus. Bus à Krabi = Tuk Tuk amélioré. Nous le trouvons immédiatement et voyageons avec des locaux. En les observant on se dit qu’on a de la chance d’être français, d’avoir les logements qu’on a, le pouvoir d’achat qu’on a et d’avoir des soins médicaux dignes de ce nom. Vive la Sécu !

Nous arrivons à Krabi Beach, la plage Plage de Krabiest très belle, on se balade dans la ville et admirons le coucher de soleil. Diner dans une pizzeria sur place et retour à l’hôtel. On avait photographié l’arrêt de bus en Thaï histoire de pouvoir rentrer. Le chauffeur ne comprenait pas où on voulait aller jusqu’à ce qu’on lui donne le nom de l’hôtel qui lui a tout de suite parlé. Incroyable pour ce petit motel en périphérie!

Lendemain matin : temps détestable, pas top pour le snorkelling. En mal de monde (Ko Lanta était désert et nous n’avions pas choisi le meilleur coin à Krabi ) Nous décidons d’annuler l’excursion et d’aller directement à Ko Phangan, ville de la fête avec la fameuse Full Moon Party !

     Maxence Pezzetta

Où et à quel prix se loger dans les îles

Il n’est pas forcément nécessaire (EN BASSE SAISON ) de réserver votre hôtel/guest house à l’avance. En effet, lorsque vous arrivez à Phuket (par exemple), vous trouverez un tas d’auberges de jeunesse. Le meilleur moyen de trouver un bon prix est de faire un tour dans un ou deux quartiers regroupant un bon nombre d’auberges et de demander le prix de la nuit. Au bout de 2-3 auberges, vous aurez une idée et vous pourrez commencer la négociation (oui même les chambres se négocient en Thaïlande). Pour vous donner tout de même un indicatif de prix en basse saison, vous pouvez trouver une chambre (pour deux) avec air conditionnée entre 350 et 500 bath (ce qui revient entre 175 et 250 bath/pers : 4-6 Euros) :grin:

Astuce : Si vous voulez la chambre au plus bas prix, demandez en une avec ventilateur (et non air conditionnée). Personnellement, nous le faisons et nous avons même tendance à préférer avec ventilateur (l’air conditionnée peut vite vous donner mal à la gorge).

Voici la liste des Guests Houses dans lesquelles nous avons séjourné, les prix, et nos avis:

♦ Pukhet : Sea Bue Guest House

Prix: 440 bath/nuit (réservée depuis internet)

Notre avis: Bien qu’étant plus chère que ce que nous trouvons d’habitude, nous étions agréablement surpris de ce qui nous attendait. La chambre est spacieuse, propre, air conditionnée, très bien située. Nous serions volontiers restés un jour de plus si la gérante ne nous avait pas fait le coup de la haute saison (alors que nous étions en plein milieu de la basse saison) pour nous faire le nuit suivante à 550 bath.

Ko Phi Phi : Harmony House

Prix: 400 bath/nuit (réservée une fois sur place)

Notre avis: Située à 5 min de la plage (en tongues), cette auberge toute simple est propre et calme. Pour 400 bath (en basse saison), vous aurez une chambre privée avec douche et toilettes séparés. Nous y avons passé 2 nuits

♦Ko Lanta : Palace Hill

Prix: 400 bath (réservée sur le bateau qui nous emmenait à Ko Lanta par un des employés de l’hôtel)

Notre avis: Bon accueil, auberge calme et propre, les chambres (assez grandes) sont situées dans des bungalows. Vous pourrez y louer des scooters pour faire le tour de l’île. Cette Guest House dispose de deux sites, l’un avec vue sur la mer, bar, et piscine, et un autre juste en face. A noter que même si vous optez pour le deuxième emplacement, moins chèr (ce que nous avons fait), vous aurez accès à l’ensemble des deux sites (y compris la piscine, le bar, et le restaurant). Nous la recommandons!

Ko Lanta : Lanta New Beach

Prix: 400 bath (réservée par téléphone suite à une brochure) / pas de dortoir

Notre avis: Cette auberge possède une piscine et un restaurant avec vue sur la mer. Très charmante, les environs le sont un peu moins (c’est un peu sal). Les plats du restaurant sont plus chers (environ 15%) que ce que nous avons pu touver ailleurs (au Palace Hill par exemple). Pour une ou deux nuit, c’est tout de même un endroit avec une vue exeptionnelle.

♦ Ko Pha Ngan (Nord) : Royal Orchid Resort

Prix: 400 bath (petite chambre avec ventilateur) 500 bath (grande chambre avec ventilateur)

Notre avis: Cette Guest House propose est situé juste en face de la mer, la vue du restaurant est très belle. Les prix du restaurant ne sont pas excessifs et le rapport qualité/prix est plutôt supérieur à ce qu’on a pu trouver ailleurs. L’auberge donne sur l’île de Koh Ma qui est un bon spot de plongée à tuba et la plage est sympa. Nous vous conseillons d’y passer 2 jours.

♦ Ko Pha Ngan (Sud) : Jaya hotel

Prix: 400 bath (chambre avec salle de bain privée)

Notre avis: Nous avons atterri dans cette auberge car nous avons réussi à négocier le prix à 350 bath/nuit. Le cadre est agréable et l’auberge est bien située (à 5 minutes à pieds de la plage) en plein dans le quartier de Haad Rin. En revanche, les prix du restaurant sont assez élevés par rapport à la qualité (sans que ce soit mauvais pour autant). Nous ne recommandons pas cette auberge en particulier. Dans ce quartier, il y a 10 auberges au m2, demandez au taxi de vous déposer dans le quartier et faites le tour (il y a tous les prix).

Attention: Ko Pha Ngan (et encore plus Haad Rin) sont connus pour les soirées de folie qui y sont organisées notamment la Full Moon Party, la Half Moon Party, ou encore la Black Moon Party. L’île se rempli au rythme du calendrier des fêtes. Pensez donc à réserver en avanceet ne vous attendez pas à pouvoir vraiment négocier les prix. Les Thaï savent que tous les hôtels affichent complet. En revanche, en période creuse, tous les hôtels sont vides.

 

     Maxence Pezzetta


Où et à quel prix se loger à Pai?

Tout le monde nous parlait de la Spicy backpackers’ house, nous avons donc réservé une nuit pour vous donner notre avis. Les routards désireux de rencontrer du monde seront très satisfaits de cette auberge car il y règne une ambiance conviviale. Le personnel est accueillant et l’endroit est calme. En revanche, les prix sont au-dessus de la moyenne (150 baths/pers en dortoir et 500 bath/nuit en chambre privée). Par conséquent, si vous souhaitez vous loger à moindre coût, ce n’est pas ici qu’il faut aller. La ville regorge de guest houses (dont certaines avec piscine) et vous pouvez vous en sortir à 100-150 bath/nuit en chambre privée.

Hôtel Sympa : 2myfriend

Ce petit hôtel propose des prix très attractifs ! Le tarif est dégressif avec 150 bath la première nuit et 100 bath les nuits suivantes. Pour ce prix, vous aurez une chambre double privée très simple, calme, l’eau chaude, et une moustiquaire. C’est une auberge parfaite pour dormir et aller profiter des activités en extérieur le reste du temps.

Autre Hôtel : Bueng Pai Farm

Petite montée en gamme pour cet hôtel. La nuit vous coutera 280 bath. Vous dormirez dans des petits bungalows au bord d’un lac. Lac dans lequel vous aurez même l’opportunité de pêcher si vous le souhaitez ! Vous aurez également à votre disposition une piscine naturelle. Le cadre est très agréable et le prix est plus qu’abordable !

Astuces :

● Sachez que, pour vous déplacer à Pai vous aurez besoin d’un scooter. En effet, pas de taxi dans cette ville et si vous voulez profiter des chutes d’eau, des resorts ou encore du canyon, la location d’un scoot s’avère indispensable.
Si vous voulez avoir le choix de l’auberge de jeunesse, n’hésitez pas à laisser votre sac au AYA Service et profitez-en pour leur louer un scooter (100 bath pour 24 heures). Vous pourrez ainsi aller visiter quelques auberges sans marcher avec vos sacs sous un soleil de plomb.

● Si vous allez à Pai pour faire la fête, préférez les auberges en centre-ville même si elle sont un peu plus chères. Vous pourrez rentrer tranquillement la nuit à pieds (dans le cas contraire, il faudra rentrer en scooter et donc limiter l’alcool). Si vous venez davantage pour profiter du cadre, des montagnes, et de la tranquillité des lieux, n’hésitez pas à vous excentrer un peu plus. Quand vous aurez le plan devant les yeux (disponible gratuitement lorsque vous louer un scooter) il s’agit de la rue la plus en haut du plan (à gauche après le pont).

Merci à Sandrine et Christophe pour toutes ces infos complémentaires !

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes :wink:

    Maxence Pezzetta

24h à Pai!

Nous voilà tout juste revenus de Pai (prononcez Paille)  :grin: ce mardi soir, avant de partir pour Phuket ! Et comme nous pensons bien à vous, nous sommes à l’aéroport en train de faire le récit de nos 24h chrono à Pai !

Le séjour était court ! On s’est décidé à y aller le dimanche soir pour le lundi matin sachant que l’avion pour le Sud de la Thaïlande était mardi soir (ce soir) à 23h. Pai est seulement à 3h en bus de Chiang Mai et franchement, après 10 jours, nous avions envie de changer d’air et nous avions entendu que de bons échos sur cette ville située à la frontière Birmane.

Lundi 8h : nous sommes dans le bus. 11h30 : nous arrivons… l’estomac sur les genoux mais bien arrivés (la dernière heure et demie passée sur des chemins de montagne donc boujour le mal des transports ). Nous nous rendons à l’auberge que nous avait conseillée une copine rencontrée dans la précédente auberge. Nous nous prenons une chambre et nous rendons vite compte que, pour se déplacer dans cette ville, il nous faut un scooter! L’auberge en loue mais il n’y en a plus. On se dirige vers le centre-ville lorsque l’on croise un couple de français que nous avions rencontré dans la précédente auberge !!! Le monde est vraiment petit! On est donc allés déjeuner avec eux et ils nous ont expliqué ce qu’il y avait à faire à Pai.

Milieu d’après-midi, on part pour une cascade d’eau naturelle. On profite du paysage, des petites routes, entre les rizières et des villages reculés. Superbe cascade avec des « toboggans » naturels comme ils disent là-bas. Sauf qu’il semble qu’il n’y ait que les Thai qui savent où se mettre pour glisser !

Retour à l’auberge en fin d’aprèm avant d’aller diner avec nos nouveaux copains. Programme du lendemain matin : le Canyon de Pai !

Nous reprenons le scooter  pour aller au Canyon, on galère à mort pour trouver ! La carte n’est pas à l’échelle. Sur la partie centre-ville, 2 cm représentent 500m alors que dès que nous nous éloignons un peu du centre, 2 cm représentent 5 ou 6 km ! On fait donc demi-tour plusieurs fois. Au milieu du chemin, il commence à pleuvoir. On s’arrête donc dans le premier boui-boui qu’on trouve pour ne pas rouler sur le sol glissant. Arrivés dans le boui-boui les gens nous regardent bizarrement. On commence même à se demander si ce n’est pas la maison (en extérieur) des gens qui nous ont vendus de l’eau. On a de la chance, au bout de 5-10 min, la pluie s’est arrêtée. Direction le Canyon, et là nous vous laissons admirer les photos !

Nous avons ensuite eu le temps de déjeuner et c’est reparti pour Chiang Mai puis Phuket !

      Maxence Pezzetta

Centre commercial et cinéma !

Nous avons découvert un autre côté de la Thaïlande : Les centres commerciaux ! Effectivement, on a pris notre temps. D’autant plus qu’il y en a des très gros à Bangkok que nous ne sommes pas allés visiter. Mais c’est vrai que l’envie de se replonger dans le monde occidental n’est pas venue tout de suite. Finalement, après 3 semaines de voyage, ça commence à nous manquer sérieusement. Entre la bouffe et les activités type cinéma, on s’est dit que c’était le moment d’aller découvrir le modernisme Thaï !

On a décidé de tester le Airport Plaza à Chiang Mai (rien à voir avec l’aéroport). On n’a pas été déçus !!! Le centre commercial faisait 4 étages et on ne voyait pas le bout de chaque niveau. Le centre commercial est ultra moderne, tout semblait neuf, propre et brillant.

Curiosité : On s’attendait à trouver de la nourriture occidentale mais il n’y en avait pas du tout. Au rez-de-chaussée se trouvait un marché couvert avec pleins de stands qui proposait de la nourriture Thaïe sous toutes ses formes : soupe, riz, nouilles, jus de fruits… Et comme d’habitude à des prix imbattables !

Il semblait y avoir plus ou moins un thème à chaque étage. Le 3ème était celui des nouvelles technologies (les yeux émerveillés de Max). Chaque marque avait son propre magasin. On a ainsi pu découvrir les boutiques de Samsung, Nokia, Sony, Canon, Nikon, Apple etc. A noter en tant que touriste : dès que tu entres dans un magasin, tu as le droit à un vendeur ou une vendeuse Thaï qui te suit partout. Et si tu as l’intelligence de lui préciser que tu veux juste jeter un coup d’œil et ne rien acheter, la personne restera quand même à côté de toi en te souriant :grin:

Le dernier étage est l’étage du cinéma et des jeux vidéo. Il y a des machines partout dans le hall et des magasins exprès pour jouer. Le cinéma est  majestueux, les billetteries automatiques bien plus modernes que chez nous. Quand on a commandé nos tickets au guichet, la personne nous a demandé quel tarif et quelle place on voulait. Une place nous a été attribuée comme dans le train. D’ailleurs, une fois dans la salle, on n’a pas vu la différence entre les deux tarifs proposés. A savoir : la clim est mise à fond donc pensez à prendre une petite laine si vous vous décidez à aller dans un cinéma Thaï.

Autre curiosité de taille cette fois : Nous nous installons tranquillement dans les fauteuils, Eugé décide de se couvrir de tous les achats faits en début d’aprem (2 shorts pour Max) et de piquer les chaussettes de Max pour s’en faire des bas…. La classe ! Confortablement installés et bien au chaud (enfin surtout Eugé), nous regardons les bandes annonces. D’un coup, une autre bande annonce commence et tous les Thaïs dans la salle se lèvent. On bondit sur nos pieds en nous demandant ce qu’il se passe. On se rend alors compte que la « bande annonce » en question est un micro film sur le roi de Thaïlande qui a vocation de montrer que c’est un bon roi et qu’il contribue nettement au bien être de la population Thaïlandaise. C’était pour le moins… surprenant ! :neutral:

Vous aimez notre site? Inscrivez-vous à notre Newsletter ou cliquez ICI pour nous soutenir    Maxence Pezzetta

Que faire à Chiang Maï?

A Chiang Maï, ce ne sont pas les activités qui manquent ! Voici la liste des activités que vous pouvez faire ainsi que des estimations tarifaires :

Trekking & Excursions

Les prix des trekkings comprennent le transport (départ et retour à l’hôtel), repas et logement pendant l’excursion, le guide anglophone (parlant un anglais facile à comprendre), toutes les actvités (rafting, balades à dos d’éléphants, trekking…), l’assurance à hauteur de 100,000 bath, le casier et coffre-fort pour vos bagages et objets de valeurs, la réservation de chambre à votre retour, le prêt de sac à dos (si vous le souhaitez).

Le matériel pour le trekking (2-3 jours) :

Un petit sac à dos, 2 ou 3 tee-shirts, 1-2 shorts ou pantalons, 1 paire de chaussure de marche ou de sport solide, une paire de tongs, 3 paires chaussettes, 1 maillot de bain, 1 K-way (en saison des pluies), un Pull (en saison froide), 1 serviette et des affaires de toilette, de la crème solaire, 1 spray anti moustiques, 1 lampe torche, un appareil photo, 500 baths pour des boissons et/ou souvenirs.

Une journée de treck : tous les jours de 8h15 à 18h00, au nord de la région de Chiang Maï

Programme : Départ de l’hôtel à 08h10 en camionette, trajet d’une heure pour Mae Taeng. Après, camp d’éléphants où vous pourrez jouer avec des éléphanteaux et randonner à éléphants en forêt pendant une heure. Puis, visite d’Akha Village suivi d’un déjeuner et d’une promenade d’une heure où vous pourrez vous baigner près d’une chute d’eau. Vous enchainerez ensuite par une promenade d’une heure pour aller faire du rafting (descente d’une heure).

Prix : 1000 bath

Deux jours de trekking : au Nord-Ouest de la région de Chiang Maï

Jour 1 : Départ de Chiang Maï à 9h30 en pick-up. Trajet d’une heure vers un marché local pour acheter de la nourriture (au vas où vous avez un petit creux entre les repas). Balade à dos d’éléphants pendant une heure pour aller vers la jungle. Après 3 heures de marche, vous passerez une nuit dans une maison traditionnelle avec les hôtes Lahu. Diner et nuit au village.

Jour 2 : Petit déjeuner. Trekking jusqu’aux chutes d’eau au milieu de la forêt : baignade possible. Ensuite, poursuite de la marche vers le camp de rafting, à travers la forêt menant aux champs et aux pieds des montagnes de la région abandonnée par les tribus. Après, descente de la rivière en rafting puis en radeau de bambou. Retour à Chiang Maï vers 17h.

Prix : 1300 bath

Trois jours de trekking : au Nord-Ouest de la région de Chiang Maï

Jour 1 : Départ de Chiang Maï à 9h30 en pick-up. Trajet d’une heure vers un marché local pour acheter de la nourriture (au vas où vous avez un petit creux entre les repas). Balade à dos d’éléphants pendant une heure pour aller vers la jungle. Après 3 heures de marche, vous passerez une nuit dans une maison traditionnelle avec les hôtes Lahu. Diner et nuit au village.

Jour 2 : Petit déjeuner. Trekking jusqu’aux chutes d’eau au milieu de la forêt : baignade possible. Vous y déjeunerez. Ensuite, trekking de deux heures à travers la forêt menant aux champs et aux pieds des montagnes de la région abandonnée par les tribus où vous passerez la nuit.

Jour 3 : Petit déjeuner. Trekking d’environ une heure vers le camp de rafting où vous déjeunerez. Après, descente de la rivière en rafting puis en radeau de bambou. Retour à Chiang Maï vers 17h00.

Prix : 1500 bath

Notre avis : Les trois formules sont bonnes, tout dépend du temps que vous avez. Nous avons effectué le trek de 3 jours, aucun regret ! Vous pouvez voir nos photos ici.

Cours de cuisine

Demi-journée : cours du matin/après-midi, du soir en ville (600/700 bath/personne )

Pleine journée : en ville ou dans une ferme à la campagne (800-1000 bath/personne )

Cours professionnels de 1-7 jours (à partir de 1600 bath )

Les prix concernent le transport, les ingrédients, la visite du marché, un certificat, un livre de cuisine, le frigo et micro-ondes pour réchauffer votre nourriture restante après l’école.

Notre avis : Les tarifs pour la demi-journée sont trop élevés, mieux vaut prendre une journée complète. C’est une expérience intéressante pour tous les gourmands qui souhaitent ramener dans leurs valise un peu de la gastronomie thaï.

 

Camps de préservation des éléphants

C’est ici si vous souhaitez vous balader à dos d’éléphants sans selle, les laver, les nourrir, jouer avec eux, et apprendre à les contrôler. Vous pouvez effectuer une demie journée ou une journée entière.

Prix : à partir de 1800 bath

 

Le vol au-dessus de la jungle

Les tarifs sont compris entre 1600 et 2800 bath/pers, selon les différents packages (durée : de 5-9 heures), et comprennent le transport, l’accès aux plateformes, ponts aériens, la cable sur 300 mètres, la descente en rappel, l’escalier en colimaçon, les ponts suspendus, le pique-nique dans la jungle, le déjeuner, la visite des sources d’eau chaudes, l’assurance.

Notre avis : Encore une fois, les routards penseront surement que les tarifs sont élevés comparé au niveau de vie du pays (ce qui est le cas). Il s’agit bien sûr d’une activité purement touristique. En revanche, ce n’est pas le genre d’expérience que vous pourrez faire partout (et pour ce prix là).

 

Location d’une moto

Vous pouvez louer une moto pour visiter la ville et ses alentours (attention ils roulent à gauche). Chiang Maï est une ville très tranquille, n’ayez aucune crainte si vous ne maîtrisez pas complètement la moto. Le tarif est très intéressant puisque vous pouvez louer une moto/un scooter durant 24 heures pour 150 bath (manuelle) ou 200 bath (automatique).

Notre avis : Etant donné le prix, vous n’avez pas grand-chose à perdre (à part vos jambes peut-être si vous en faites pas attention..). Nous avons rencontré une fille qui s’était écorché toutes la jambe en faisant la maligne en moto. C’est une super activité, accessible à tous, mais surtout aux prudents !

 

Vélo de montagne : VTT

Là aussi, différentes formules s’ouvrent à vous. Vous pouvez effectuer un ou deux jours. Les parcourent sont classés par niveau de difficultés. Les prix sont compris entre 1550 bath et 5500 bath.

Notre avis : Encore une fois, les tarifs sont un peu élevés à notre goût mais l’activité est intéressante.

 

Escalade

Vous pouvez choisir entre 1 et 3 jours, les prix commencent à 1800 baths et comprennent le transport, l’équipement, les boissons/repas, et l’assurance.

Notre avis : Nous n’avons pas effectué cette activité mais un couple rencontré à l’auberge nous a conseillé d’y aller. Ils nous ont juste précisé que la chaleur se fait rapidement sentir…

 

Match de boxes thaï

Ne pas aller voir un match de boxe thaï en Thaïlande est comme ne pas aller voir l’ambiance qui règne au stade Vélodrome de Marseille lors de vos vacances dans le sud de la France. Les tarifs vont de 400 à 600 bath (en VIP).

Massages

Vous en avez partout et encore plus dans les quartiers touristiques. Préférez les salons de massage en extérieur ou avec une vitre. Dans ce cas, vous savez que ce sont des salons sérieux, qui ne proposent probablement pas les services de prostitution.

Prix: de 60 à 120 bath pour 30 minutes (massage des pieds) / 120-250 bath pour 1h (massage à l’huile).

ATTENTION: Les massages à l’huile et les massages Thaï sont diamétralement opposés! L’un est pour se relaxer (huile) alors que l’autre est plus pour s’étirer. Nous avons rencontré une anglaise qui pensait avoir un massage à l’huile alors qu’il s’agissait d’un massage thaï: elle est revenu tromatisée… Ah ces anglais…

     Maxence Pezzetta

 

Category: Blog, Thailande  10 Comments

Que faire à Bangkok?

Une croisière le long de la rivière Chao Phraya : incontournable, concentré de Bangkok pour voir les principaux centres d’intérêt de la ville : le Grand Palais, le chantier naval de la Marine Royale Thaï et Wat Arun.

Prix : 10 baths avec Express Boats

Grand Palais + Wat Phra Keo :  Vous y verrez le Bouddha d’émeraude qui est vénéré dans toute la Thaïlande. Evitez les jours de fêtes pour y aller car les Thaï s’y regroupent en masse pour prier.

Prix: 350 bath

Centre commercial MBK et Emporium : Deux grands centres commerciaux qui montrent la modernité de la Thaïlande. L’Emporium représente davantage le centre commercial du Luxe où vous retrouverez des grandes marques de la mode comme : Prada, Chanel, Armani etc.

Prix: Gratuit

Le Marché de Chatuchak: C’est un immense marché qui ferme vers 18h. Vous y trouverez de tout: nourriture, vêtements, chaussures, sac à dos, montres etc.

Prix: Gratuit

Les massages: Vous en avez partout et encore plus dans les quartiers touristiques. Préférez les salons de massage en extérieur ou avec une vitre. Dans ce cas, vous savez que ce sont des salons sérieux, qui ne proposent probablement pas les services de prostitution.

Prix: de 60 à 120 bath pour 30 minutes (massage des pieds) / 120-250 bath pour 1h (massage à l’huile).

ATTENTION: Les massages à l’huile et les massages Thaï sont diamétralement opposés! L’un est pour se relaxer (huile) alors que l’autre est plus pour s’étirer. Nous avons rencontré une anglaise qui pensait avoir un massage à l’huile alors qu’il s’agissait d’un massage thaï: elle est revenu tromatisée… Ah ces anglais… :grin:

Kao San Road : C’est le quartier des backpackers! Vous y trouverez tout un tas d’auberges de jeunesse à des prix intéressants. Pour trouver un logement, essayez d’aller dans les rues derrière du type Chanakong Kram ou Soi Ram Buttri.

Le Temple du Bouddha allongé Wat Pho : Le temple est immense et vous y trouverez le plus grand Bouddha de Thaïlande. Pour ceux qui sont curieux d’apprendre à faire des massages, vous trouverez dans l’enceinte de ce temple une école de massage. Prévoyez un budget conséquent et du temps. Le planning des cours est sur 5 jours mais il est possible de suivre les cours seulement 1 jour ou 2.

Prix: 100 baths

Le marché Flottant : Il s’agit d’un marché sur l’eau. A la place d’avoir un stand les autochtones ont des barques et sautent de barques en barque. Il est conseillé d’y aller avant 8h. Vous pouvez y aller de manière organisée pour environ 15€ ou bien y aller par vous-même en bus.

Le ticket coûte environ 10 baths.

Matchs de boxe thai : Il faut aller au Stadium Lumpini.

Prix: Entre 1000 et 3000 baths

China Town : Allez faire un tour dans le quartier Chinois pour découvrir un autre quartier de Bangkok.

Prix: Gratuit

Siam Park City: C’est un parc d’attraction et également un parc acquatique.

Prix: 600 bath pour accéder aux 2 parcs / 320 bath pour accéder uniquement au parc aquatique

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes  :wink:

    Maxence Pezzetta

Où et à quel prix se loger à Bangkok?

Le quartier touristique (très animé) est Khao San Road. Les prix sont un peu plus élevés que dans le reste de la ville mais vous être vraiment au coeur de l’animation. Idéal pour rencontrer des gens et démarrer vos visites :grin:

L’auberge que nous vous conseillons est la Siam Guest House. Nous y avons séjourné une semaine. L’avantage de cette auberge est qu’il en existe 3 et que chacun peut y trouver leur compte! Ils peuvent vous réceptionner 24h/24 (pas de panique à avoir si vous arrivez à 3h du mat), vous pouvez choisir entre la climatisation ou le ventilateur (nous avions choisi le ventilateur), vous pouvez accéder à internet (moyennant 30 bath/jour), vous avez également un coffre fort à disposition au rez de chaussée si vous voulez y mettre votre collection de fossiles, vos œuvres d’art, ou autre (l’hôtel est sérieux donc là aussi pas de souci à avoir), vous pouvez également disposer d’une TV par cable.

Au niveau des tarifs, nous avons payé 350 bath/nuit (ce qui fait 150 bath/personne ) pour une chambre avec lit double, ventilateur, toilettes et douche séparées.

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes  :wink:

     Maxence Pezzetta

Où et à quel prix se loger à Chiang Mai?

Cette ville est également remplie d’auberges de jeunesses et d’hôtels! Nous avions beaucoup entendu parler de la « Julie Guest House« , nous avons donc décidé de réserver quelques nuits. Pour résumer: bonne ambiance, les chambres ne sont vraiment pas chères (voir les tarifs ci-dessous), elle est très bien située, et elle proposent toutes les activités à faire à Chang Maï pour un prix raisonnable. Comme rien n’est parfait, il nous faut forcément citer les points négatifs: les douches et toilettes communes sont assez rudimentaires et peu nombreuses (quand l’auberge est pleine il faut parfois attendre son tour), elles sont situées près des pièces de vie (ceux qui chantent sous la douche risque d’être gênés) : vous pouvez aussi choisir une chambre avec douche et toilettes privées, le problème est alors réglé. Les chambres ne sont pas bien isolées du bruit. En conclusion, si vous n’êtes pas trop difficiles et que vous souhaitez un bon rapport qualité/prix c’est ici qu’il faut aller :smile:

Les tarifs: 

Dortoir avec 4 lits salle de bain et toilettes séparées = 80 bath/personne

Dortoir avec 2 lits salle de bain et toilettes séparées = 70 bath/personne

Chambre lit simple salle de bain et toilettes séparées = 100-150 bath/personne

Chambre double salle de bain et toilettes séparées = 160-180 bath/nuit (donc à diviser par 2 si vous êtes deux)

Chambre double salle de bain et toilettes privées eau froide = 160-180 bath/nuit (donc à diviser par 2 si vous êtes deux)

Chambre double salle de bain et toilettes privées  eau chaude = 180-200 bath /nuit (donc à diviser par 2 si vous êtes deux)

Chambre triple salle de bain et toilettes privées eau chaude = 270 bath/nuit donc à diviser par 3 si vous êtes trois)

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes  :wink:

     Maxence Pezzetta

 

Trek dans la jungle : JOUR 1 !

Nous voilà de retour de 3 jours dans la jungle au Nord de la Thaïlande !!! Expérience dépaysante,nous vous le garantissons!! Au programme : balade à dos d’éléphant, marche dans la jungle, rafting, dodo dans des cabanes, le tout raconté en trois articles pour nous suivre au jour le jour (et un peu pour nous rattraper de ne pas avoir donné de nouvelles depuis la semaine dernière).

Départ prévu à 9h30, bien organisés comme nous sommes, la journée commence le ventre creux. Nous montons avec  5 autres personnes dans le taxi tuk-tuk (comprendre une espèce de camionnette ouverte avec deux bancs dans la longueur – si toi pas comprendre, voir photo). Nous montons donc dans le taxi tuk-tuk et comme nous avons toujours une chance insolente, au bout de 10 min, il commence à pleuvoir (après deux jours de soleil caniculaire). Pas grave, nous nous parons de nos capes de pluie, oui on a la classe (cf photos). Sauf qu’il faut savoir qu’avec les capes de pluies, tu es aussi mouillé dehors que dedans !

1er étape : la ferme aux papillons et aux orchidées. Les fleurs étaient très belles, les papillons…. On ne les a pas vus… Ils ne devaient probablement pas avoir de capes de pluie ! On remonte en voiture direction le camp d’éléphants (toujours sous la pluie).

2ème étape : Le camp d’éléphants. Les excréments nous mettent en alerte ! Nous sommes sur la bonne voie ! A notre arrivée, Babar nous attend bien sagement près d’un arbre et vient nous dire bonjour avec sa trompe (on a appris plus tard qu’il cherchait simplement à manger). Après avoir apprivoisé la bête, le guide nous propose de monter dessus. Un sur le cou qui est supposé guider l’éléphant, et l’autre sur le banc. Eugé s’installe en guide et Max sur le banc (oui, oui, nous sommes toujours en vie). A savoir : si vous montez sur le cou d’un l’éléphant, prévoyez de porter un pantalon, il a des poils en guise de cheveux qui ressemble à des aiguilles). Après 30 minutes de balade, on échange les rôles. Max devient le guide (en réalité, ceux qui font tout le travail sont les dresseurs qui nous suivent de près). Après une heure, nous descendons de l’éléphant à l’aide d’une estrade placée en hauteur. Direction le déjeuner.

3ème étape : Pour aller nous restaurer, il a fallu traverser une rivière en tyrolienne dans une cage (et ce n’est pas une blague – cf photos). Arrivé au restaurant (un cabanon en bois), le guide nous sert « notre repas ». Il nous distribue donc des feuilles de bananier pliées (cf photos encore une fois) dans lesquelles se trouve une espèce de riz cantonnais. Pas mal du tout ! Et la feuille de bananier en guise d’alu, très écolo !

4ème étape : La marche. « C’est parti mon kiki » (expression que nous avons dû expliquer à un thaï parlant un anglais approximatif, durant une belle et longue montée…), nous voilà parés pour marcher pendant 3 heures… Sauf qu’après 10 min, les choses se corsent déjà. Il faut traverser une rivière grâce aux rochers qui en sortent. Facile me direz-vous, et bien pas pour tout le monde ! Eugé a fini les deux pieds dans l’eau (avec ses baskets oui oui). Nous sommes ensuite allés nous baigner dans une chute d’eau parce qu’avant l’effort, le réconfort, c’est bien connu :grin: . Nous avons ensuite monté, monté, monté, et monté la montagne pendant 2h.

5ème étape : La soirée. Nous arrivons à notre pied-à-terre à 17h. C’est un petit village en haut de la montagne, sans électricité, mais nous avons de la chance, il y a l’eau courante (qui vient de la rivière mais c’est toujours mieux que rien). Après une petite douche glacée dans une cabane en bois, les femmes du village viennent nous proposer un massage à 4 mains pour moins de 4 euros ! Nombreux sont les volontaires ! Nous enchainons la soirée avec un délicieux repas cuisiné par notre guide et des jeux de cartes. Avec la nuit tombée à 17h30, nous nous couchons à 22h avec l’impression de s’endormir à 2h du matin.

Vous aimez notre site? Inscrivez-vous à notre Newsletter cliquez ICI pour nous soutenir  Maxence Pezzetta

Trek dans la jungle : Jour 2!

Debout à 9h après une nuit dénuée de tout confort. Les « matelas » étaient des espèces de gros tapis humides posés sur un parquet humide aussi. Et dire qu’on paie pour ça ! :wink: . Notre super guide compense cette nuit en nous faisant débuter la journée avec des pancakes (YEAHHH!) A défaut de bien dormir, mangeons bien ! :grin:

Programme de la journée : marche, marche, marche. Cette fois-ci, pas question de gravir la montagne comme hier, nous nous enfonçons donc dans les profondeurs de la jungle. Nous longeons des rivières, nous nous aventurons près de précipices (Eugé à failli y laisser une jambe, heureusement que Max était derrière elle pour la rattraper), plongeons dans des cascades d’eau naturelles et le tout de 10h30 à 17h avec une petite pause pour manger. Cette fois-ci, pâtes Thaï aux légumes, toujours entourée d’une feuille de bananier.

Arrivés à 17h à notre point de chute, nous rêvons tous d’un bonne douche. Max veut se baigner dans la rivière qui se trouve juste en bas des quelques cabanes qui nous servent de logement pour la nuit. Eugé l’accompagne… pas vraiment de bon cœur puisque qu’elle veut prendre une douche pour se laver les cheveux. Peu importe, elle l’accompagne simplement et prendra une douche dans le cabanon après. Vingt minutes plus tard, elle arrive dans la « douche », c’est-à-dire…. quatre planches de bois sans toit. Et là… surprise ! Pas de pommeau de douche ! Simplement un grand seau rempli par l’eau de la rivière et une espèce de casserole en plastique pour se mouiller et se rincer… Oh joie! Ensuite, direction les toilettes, qui étaient en réalité le repère des mygales. Eugé était au bord de la crise de panique pour réussir à rester plus d’une minute dans la cabane aux mygales.

Soirée plus calme que la veille avec diner et quelques jeux avec les guides et simplement un autre couple de touristes.

    Maxence Pezzetta

Bienvenue en Thaïlande!

La Thaïlande accueille de plus en plus de touristes chaque année. Avec ses plages paradisiaques au Sud et ses trecks et excursions au Nord, elle est également le point de départ de nombreux routards en quête d’aventure et de dépaysement. Nous détaillons chaque ville dans lesquelles nous avons séjourné en vous donnant toutes les informations que nous avons récoltées.

Les voyageurs que nous avons rencontrés nous ont expliqué que leurs guides de voyage leur donnaient beaucoup d’information, beaucoup d’adresses et d’hôtels, mais que la pertinence était souvent contestable. Nous avons donc décidé de vous donner uniquement des adresses que nous avons visitées. Vous trouverez donc moins d’adresses mais elles seront en revanche beaucoup plus détaillées que dans les guides.

Chaque fiche pays sera mise à jour régulièrement afin de vous donner un maximum d’informations. Vous pouvez vous inscrire à notre page Facebook pour être averti de toutes les mises à jour. Vous pouvez également nous faire part de vos bons plans et remarques (rubrique « contactez nous« ) afin de compléter chaque fiche pays. Si vous nous laisser votre prénom, nous pourrons vous citer à la fin de l’article pour vous remercier de votre contribution :wink: . Un album photos sera également mis en place pour référencer l’ensemble des contributeurs (nous espérons que tu nous enverras ta photo : l’envoyer via Facebook) :grin:

Vous aimez notre site? Inscrivez-vous à notre Newsletter ou cliquez ICI pour nous soutenir     Maxence Pezzetta

Trek dans la jungle : Jour 3!

Troisième et dernier jour ! Même nuit que la veille, cette fois-ci pas de pancake au petit déjeuner. Dommage, nous profitons tout de même des toasts beurre-confiture ( parfum fraise rouge fluo) et de l’omelette-carottes.

Après le petit-déjeuner, nous allons au rafting pour finir notre trek en descendant la rivière. Par équipe de 6, nous nous mettons dans les canoës. Très bonne expérience ! Nous traversons deux rapides et plongeons dans l’eau dans les périodes calmes. Nous enchainons ensuite par du « rafting » sur bambou. Cette fois nous étions 9 dessus et nous avions de l’eau jusqu’à la taille. Heureusement, nous n’avons pas croisé de serpents ou autres bestioles dans cette eau marron.

Pause déjeuner et cette fois l’aventure trek est supposée être finie. Retour à l’auberge de jeunesse prévue à 14h. Sauf que, le couple avec qui nous partageons le guide depuis la deuxième journée (les gens de la première ayant décidé de faire un autre parcours),  a décidé de se faire faire un tatouage au bambou, ou du moins de regarder ce qu’ils peuvent faire… Il paraît que ça fait moins mal.

Nous prenons la route en direction de la maison du tatoueur. Le couple regarde les motifs disponibles. La fille veut se faire un motif sur l’intérieur du poignet, le mec sur la cuisse. A première vue, rien ne leur plait. La fille se décide finalement pour un motif et décide de se faire tatouer. Le tatoueur lui dessine alors grossièrement son choix sur le poignet. Et là, défiant toute les règles d’hygiène basiques, le tatoueur sort son encre, sa grosse aiguille (pas du tout en bambou), met son encre dans un bouchon de bouteille d’eau et commence à la piquer, à la main et sans désinfecter la peau avant ! Sachant que la fille s’est baignée comme nous dans l’eau marron et ne s’est pas douchée avant de faire son tatoo ! Incroyable !

Après que la fille eut terminé, son mec décide de faire quand même un tatouage. Une image qu’il a choisi par défaut car le choix est moindre. C’est une grosse pièce (qui prend la moitié d’une feuille A4). Il veut se la faire sur le mollet. Le tatoueur lui dit qu’il ne fait pas le bas du corps. Le mec lui répond « ok, bah.. sur le haut alors ». Voilà, voilà, et c’est reparti ! Sauf que cette fois-ci, le dessin n’est même pas dessiné à l’avance ! Ce qui signifie que c’est le tatoueur qui décide de la taille et des formes exactes du tatouage au moment où il le fait. Le tatoueur fait son travail et le mec ressort avec un tatouage qui lui prend un quart du torse !

Après cet épisode marquant, nous voilà en route pour l’hôtel. Nous retournons dans la même auberge qu’avant le trek et nous voilà en train de vous conter nos aventures…

   Maxence Pezzetta

En route pour Chiang Maï!

Ça y est! Nous partons de Bangkok après une semaine, nous allons dans le Nord de la Thaïlande à Chiang Maï. Cette ville est réputée pour les treks, le bouddhisme, les médecines non traditionnelles, les cours de cuisine, les balades à dos d’éléphants, le rafting etc.  :grin:

Nous avons décidé de prendre le train de nuit car c’était moins cher et que ça nous permettait de dormir tranquillement pendant une bonne partie du trajet qui durait de 22h00 à 13h00 (normalement…). La plupart des personnes qui ont choisi de prendre le train avec l’air conditionné nous ont dit qu’il faisait très froid et que, habituellement les gens ressortaient de là avec un gros rhume. Nous décidons donc de prendre avec ventilateur (surtout que nous n’avons pas de sac de couchage donc pas envie de mourir de froid).
Arrivés sur le quai nous montons dans le wagon… Méga glauque (cf photos) !!! Pas du tout pareil que les photos que la nana de l’agence nous avait montré !!! Même ambiance que dans un vieux RER parisien mais avec des couchettes. En plus de tout ça, nous avions choisi les couchettes du haut du coup pas de fenêtres pour nous ! Les lits du dessous (avec fenêtre et plus grands) ne semblaient pas occupés du coup nous demandons au contrôleur si ils vont l’être puisque le train faisait plusieurs arrêts. Il nous répond que tout est plein. Pas de bol, on reste sur nos lits en hauteur… :neutral:

Finalement la nuit n’était pas aussi terrible que ce qu’on l’avait imaginé, on s’est simplement réveillés méga transpirants et crasseux. Mais bon, peu importe, nous nous sommes réveillés à 9h30 donc plus que 3h30 et on arrive ! Mais c’était sans compter les 1h15 de retard au départ du train (pour une raison inconnue) et les arrêts de 20min, 30 min ou plus inexpliqués sur la voie. Arrivée réelle à 17h !!! Donc 18h de trajet (un régal). La douche à l’hôtel fut l’une des meilleures de notre vie !!!

Conseils : Si vous décidez de prendre ce train : choisissez l’air conditionné et prenez des pulls ! Si vous voulez économiser un peu en prenant le ventilateur, choisissez tout de même la couchette du bas pour avoir plus d’air :wink:

    Maxence Pezzetta

Un petit peu de vocabulaire

♦ Combien ça coûte ? Rakha thao-raï

C’est cher : Phèng mak

Bonjour / Bonsoir (dit par une femme) : Sawat di kha

Bonjour / Bonsoir (dit par un homme) : Sawat di krap

S’il vous plaît : Karuna

Merci (dit par une femme) : Kop khun kha

Merci (dit par un homme) : Kop khun krap

Pardon : Kho thot

Oui : Tchaï

Non : May tchaï

Je ne parle pas le thaï : Phut thaï mïa pen

     Maxence Pezzetta

Visite de Chinatown

Hé oui, même en Thaïlande, on a un Chinatown ! Contrairement à tous les Chinatown occidentaux, on ne peut pas savoir si on est arrivés simplement en regardant les gens ! Enfin en ce qui nous concerne, pas facile de distinguer un thaï d’un chinois :-S

Arrivés à Chinatown (toujours sous la pluie), nous sommes passés devant un temple avec un gros bouddha, très joli. Nous nous sommes ensuite perdus dans les rues du quartier chinois qui est très animé. Au bout d’une heure trente de marche, après avoir visité le marché couvert de Chinatown, nous décidons de nous mettre en quête d’un petit encas. Pas moyen de trouver un endroit où s’assoir avec une nourriture qui nous donnait confiance. Trois quarts d’heure plus tard, on tombe sur un restaurateur ambulant qui avait tout un tas de plats qui avaient l’air plus bons les uns que les autres ! Pas de carte mais ce n’est pas grave, on se lance !

Eugé prend un plat à base de riz-poulet avec une sauce coco-citron. Max est un peu plus prudent sur ce coup et prend un plat de nouilles-légumes légèrement aromatisé. Et quel bon choix !!! A la première bouchée, Eugé est devenue rouge comme une tomate, à la deuxième elle a servi de chauffage à toute la pièce (comme si on en avait besoin) et la troisième s’est conclue par un : « je ne peux pas plus, trop épicé !». Ce qui nous a valu de re crapahuter dans toute la ville pour chercher à manger. Et comme « chat échaudé craint l’eau froide » nous avons changé de quartier pour nous restaurer :-S

Moralité : Demandez si le plat est épicé ou non avant de le choisir !!!! Et allez faire un tour à China town ! :wink:

     Maxence Pezzetta

Le marché de Chatuchak

14h : nous arrivons au marché. Hé oui, ce matin, pas de rencontres d’entrepreneurs, c’était grasse mat’  :grin: ! Le marché de Chatuchak, le plus grand marché de Bangkok ouvert seulement le samedi et le dimanche. Conclusion : Ca fait déjà 5 jours qu’on attend impatiemment ce marché pour nous habiller autrement qu’avec les 2 tee-shirts qu’on a amené :neutral: . Le but était d’y passer le début d’aprèm le temps de faire nos courses et d’enchainer sur une autre activité.

Bilan de la journée : Nous sommes rentrés dans au moins 200 mini-boutiques à l’intérieur du marché. Max a tenté la négociation d’au moins 50 tee-shirts (et en a acheté 2, ah ces commerciaux… on ne les change pas). Nous avons passé la journée sous 40°C et avons quitté le marché à la fermeture  (18h). Et comme on n’en avait pas eu assez, on a décidé d’enchainer avec le marché de Kao San Road, l’endroit où se trouve l’hôtel, pour terminer nos petites emplettes à 22h !

Voilà voilà :eek: .  On a de quoi se changer maintenant  :wink: !

     Maxence Pezzetta

Transformation … Les Taxis à Bangkok

Quand le soleil brille (même au-dessus de nuages), les taxis thaïlandais sont très sympas, un peu insistants mais sympas tout de même. Une transformation s’opère lors des grosses averses… Rappelons tout de même qu’une averse en saison des pluies peut durer plusieurs heures.

Arrivés à la gare de Bangkok et après avoir fait l’expérience du métro, nous allions rentrer faire le dernier kilomètre et demi à pieds lorsque le temps se lève. Alors que la tempête se déchaine, que les éclairs illuminent la ville, que les maisons s’envolent (bon ok j’exagère un peu), nous choisissons de prendre un taxi (c’était ça ou rentrer à la nage parmi les Tuk Tuk). Il faut tout de même savoir que 30 secondes sous la pluie correspondent à environ 20 min de douche à gros jets, oui oui oui :-S . Nous attendons dans la file des taxis lorsque que le taxi rose approche… (Il paraitrait que les taxis roses soient les seuls qui mettent le compteur).

… Le taxi approche, nous nous approchons, ouvrons la porte et bondissons à l’intérieur pour éviter le torrent qui s’est formé, nous voilà dans le taxi. Nous expliquons notre destination. Stupeur ! Le chauffeur refuse de mettre le compteur et veut nous faire payer 200 baths (l’équivalent du triple du prix normal + un péage de 45 baths). Nous refusons et choisissons d’attendre de nouveau un taxi.

… Un autre taxi approche, nous nous approchons, ouvrons la porte et bondissons à l’intérieur pour éviter le torrent qui s’est formé, nous revoilà dans le taxi. Rebelote ! Nous refusons et choisissons d’attendre de nouveau un taxi.

… Un autre taxi approche, nous nous approchons… Bon ok vous connaissez la chanson. Au bout de trois, nous avons cédé (you loose…). Nous donnons alors au taxi la route principale (Kao San Road ) de notre destination. Oui, votaxis bangkokus avez bien lu : « principale ». Il commence à rouler et 2 secondes plus tard nous lui expliquons  plus précisément où se trouve l’hôtel. Sa réponse « Je sais où est Kao San Road !!! » « Oui je sais où est Kao San Road !!!». Nous en déduisons qu’il sait où est Kao San Road et  qu’il est très content de nous y emmener… (ou pas…)

Pour finir, il nous a lâchement abandonné au beau milieu de nulle part à 10 min à pied de l’hôtel sous l’équivalent de 20min de couche x 30sec de pluie x 2 (pour arriver à une minute) = 1200 min de douche à gros jet !!!! Mais nous étions à Kao San Road…. Nous voici donc en chaussettes (pour traverser les rues innodées) en train de marcher dans les rues de Bangkok sous les sourires compatissants des thaïlandais…

La preuve en images…

     Maxence Pezzetta

A la découverte de Bangkok…

Premier jour à Bangkok!!!

1ère journée de ce road trip plutôt courte :) Décalage horaire oblige, nous nous réveillons à  14h… sous des trombes d’eau!!!! A côté, nos amis Que faire à bangkokNordistes sont des débutants. Après quelques heure de recherches pour élucider le « que faire à Bangkok sous la pluie? », nous partons à l’assaut de la ville, armés de parapluies de toute beauté (comme vous pourrez le constater sur les photos) !

Après avoir traversé vents et marées (les trottoirs étaient « légèrement » inondés), nous arrivons près de la rue que nous avait conseillé l’hôtel pour déjeuner. Pas le temps de réfléchir 2 min à la direction qu’un gentil thaïlandais s’arrête pour nous conseiller, puis un 2ème, puis un 3ème, puis une nouvelle fois le 2ème…. Génial :smile: . Ils en profitent pour nous donner un certain nombre de « conseils » sur nos prochaines destinations, où trouver les meilleurs prix, quels monuments visiter etc.

Conclusion: 1h30 de bavardage, une visite touristique en Tuk Tuk, deux agences de tourisme et toujours rien dans le ventre depuis 24h… Mais les thaî sont très gentils ! :lol:

2ème journée

8h : le réveil sonne. Dur dur (3h du mat pour nous, jeunes français novices). Nous partons à la découverte des traditions thaï  avec les visites du Palais Royal et du temple « Wat Pho » ,un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok, qui propose aussi des cours de massages :wink: . Encore une fois, très organisés, nous n’avons rien dans le ventre… C’est vrai que le poulet grillé le matin, pas encore évident. Petite pause entre les deux visites pour déguster un Pad Thaï (plat typique Thaïlandais) à base de pâtes, légumes, omelette, épices et crevettes/calamars/poulet au choix.

Au programme demain : rencontre de notre premier entrepreneur ! :cool:

    Maxence Pezzetta

Quel budget prévoir en Thaïlande?

♦ Monnaie : Le bath

1 euros = 40 bath       1 dollar US = 31 bath       1 dollar australien = 32 bath

1 dollar canadien = 32 bath       1 dollar néo-zélandais = 25 bath       1 livre sterling = 50 bath

♦ Le budget : calculé par jour et par personne en Bath

Vous trouverez dans chaque fiche pays de ce site deux types de budget:

  • Le budget « Survivor » pour ceux que la crise suit partout
  • Le budget « Routard » pour ceux qui veulent se faire plaisir tout en cherchant les bons plans

Attention : Le budget est calculé en saison basse (mars-mai/septembre-octobre). A partir de novembre jusqu’en février-mars, nous entrons en haute saison et les prix sont doublés voir triplés notamment pour le logement. Cette règle est encore plus marquée dans le Sud de la Thaïlande et pour l’ensemble des îles. Les prix et les activités sont quasiment identiques pour l’ensemble des îles. Le budget transport pour les îles prend en compte les taxis une fois sur l’île et le bateau pour vous rendre d’une île à l’autre. Vous trouverez le détail des prix des bateaux pour aller d’une île à l’autre (dans le Sud de la Thaïlande) dans la rubrique « Les moyens de transport en Thaïlande » plus bas.

Bangkok
Survivors
Routards
Logement
150-200 bath = 3.8-5.1 Euros
300-400 bath = 7-10 Euros
Transport
80-120 bath = 2-3 Euros
120-200 bath = 3-5 Euros
Nourriture
100-150 bath = 2.5-3.8 Euros
130-250 bath = 3-6.5 Euros
Loisirs
200 baths = 5.1 Euros
200-400 bath = 5610 Euros
Total
530-670 bath = 13.5-17 Euros
750-1250 bath = 19-32 Euros
Chiang Mai
Survivors
Routards
Logement
70-100 bath = 1.8-2.5 Euros
70-130 bath = 1.8-3.5
Transport
0-60 bath = 0-2.5 Euros
0-100 bath = 0-2.5 Euros
Nourriture
100-150 bath = 2.5-4 Euros
130-200 bath = 3.5-5 Euros
Loisirs
200 bath = 5 Euros
200-400 bath = 5-10 Euros
Total
370-510 bath = 9-13 Euros
400-830 bath = 10-21 Euros
Pai
Survivors
Routards
Logement
70-100 bath = 1.8-2.5 Euros
100-150 bath = 2.5-3.8 Euros
Transport
100 bath = 2.5 Euros
100-150 bath = 2.5 Euros-3.8 Euros
Nourriture
100-200 bath = 2.5-5.1 Euros
100-200 bath = 2.5-5.1 Euros
Loisirs
50-150 bath = 1.2-3.8 euros
50-300 bath = 1.2-7.7 Euros
Total
320-370 bath = 8-14 Euros
350-800 bath = 9-20
Les îles
Survivors
Routards
Logement
350-500 bath = 8.7-12.5 Euros
500-800 bath = 12.5-20 Euros
Transport
300-500 bath = 7.5-12.5 Euros
300-500bath = 7.5-12.5 Euros
Nourriture
100-120 bath = 2.5-3 Euros
100-300 bath = 2.5-7.5 Euros
Loisirs
80-500 bath = 2-12.5 Euros
50-800 bath = 1.25-20 Euros
Total
800-1620 bath = 20-40 Euros
950-2400 bath = 24-60 Euros

 

     Maxence Pezzetta

Category: Blog, Thailande  One Comment

Où et à quel prix se loger en Thaïlande?

Selon les villes, vous pouvez vous loger entre 70 et 150 bath en dortoirs et entre 90 et 200 baths/personne en chambre privée. Si vous séjournez en Thaïlande durant la période creuse (septembre-octobre), les hôtels ne seront jamais pleins. Vous pouvez donc réserver votre première nuit et chercher autre chose une fois sur place. Pour connaître la liste des auberges que nous avons visitées ainsi que les prix, cliquez sur la ville de votre choix. N’hésitez pas à nous écrire pour nous faire part d’autres auberges qui valent le coup d’œil :wink: :wink:

BANGKOK

CHIANG MAI

PAI

LES ÎLES

Astuce : Les auberges de jeunesse et hôtels proposent souvent un service de blanchisserie. Vous n’avez donc pas besoin de prévoir des tonnes de vêtements. Tarif : 30-50 bath/kg.

   Maxence Pezzetta

Les moyens de transport en Thaïlande

En Thaïlande, les moyens de transports sont divers et variés. Pour expliquer le plus clairement possible, nous allons faire 2 catégories : « le transport en ville » et « le transport dans le pays ».

Le transport en ville :

Les deux grands moyens de transport pour les touristes en Thaïlande sont le Tuk-Tuk et le Taxi.

Pour les Taxis, assurez-vous qu’ils lancent bien le compteur lorsque vous montez sinon descendez  et prenez-en un autre. Attention ! La plupart du temps ils rechignent à le mettre.  Si vous ne voulez pas prendre en compte le compteur, négociez le prix AVANT de rentrer dans le taxi. Ne vous contentez pas de demander le prix, négociez le ! N’oubliez pas que vous êtes touriste et qu’il est écrit « pompe à fric » sur votre front. Après, si vous être trèèèès généreux, c’est une autre histoire. A titre d’information, sans négociation, ils peuvent multiplier le prix par 4… Voici cependant un document trouvé dans un taxi qui vous donnera une indication tarifaire et un EXCELLENT moyen de négocier le prix de vos courses! Cliquez ICI

Les Tuk-Tuk fonctionnent sur le même principe mise à part que vous ne pouvez pas demander le compteur. Vous ne savez pas ce qu’est un Tuk-Tuk ? Regardez la photo sur votre gauche. C’est un chariot sur roues tirées par une moto. Evitez-les aux heures de pointe (à partir de 17h) sinon vous respirerez l’air délicieux des pots d’échappement. Pour info, en heure de pointe, il est parfois plus avantageux de prendre le Tuk Tuk car il peut se faufiler plus facilement entre les voitures.

Les Taxis rouge « Sang-Teew » sont le moyen de transport le moins cher que nous avons trouvé. Il faudra tout de même négocier le prix mais il restera largement en dessous de ce que vous payerez en taxi traditionnel ou en Tuk Tuk. La raison des tarifs inférieurs vient du fait que vous partagerez le taxi avec d’autres personnes montées avant ou après vous. Le taxi rouge fera donc plus d’arrêt et de détours qu’un moyen de transport traditionnel. Conclusion: si vous avez un peu de temps, prenez ce moyen de transport.

ATTENTION également si vous avez un doute sur les prix, n’hésitez pas à demander à votre hôtel le prix de la course avant d’accepter le double ou le triple proposé par le chauffeur. Autre chose, nous étions à Bangkok pendant la saison des pluies, il semble que pendant une grosse averse (qui peut durer 2h) les prix augmentent !

Ne montez pas dans les Tuk Tuk qui vous proposeront un tour de la ville à des prix défiant toute concurrence (par exemple 20 baths). Le but de ces Tuk-Tuk est de vous emmener dans les boutiques de leurs copains pour que vous achetiez un max de choses et en échange ils touchent une commission. La plupart vous proposeront aussi un prix plus avantageux si vous décidez de faire un arrêt, c’est-à-dire aller acheter un truc chez leurs copains.

Selon les villes, vous aurez la possibilité d’emprunter d’autres moyens de transport. Par exemple à Bangkok , vous avez le bus, le métro (environ 4 baths par arrêt), le Skytrain (40baths), et le bateau sur le fleuve (15baths).

ATTENTION pour le bateau, plusieurs compagnies existent. N’hésitez pas à demander à la personne qui surveille l’entrée du bateau quel est le prix du billet. Nous n’avions pas fait attention et avons payé 40 baths. Ce n’est qu’un euros certes, mais c’est plus de 2 fois le prix.

Le scooter : C’est surement le meilleur moyen de transport pour visiter la ville et ne pas dépendre des taxis (c’est aussi le plus économique). Il faut surtout utiliser le scooter dans les ville de province où la circulation est fluide (Chiang Mai, Pai, les îles). En ce qui concerne Pai, le scooter est une obligation car il y a très peu de taxis. Vous pouvez en trouver en centre ville pour 100 bath/jour (2.5 euros) et le carburant n’est pas cher non plus.

Le transport dans le pays :

Vous pouvez voyager en train, en train couchettes, en bus ou en avion.

BON A SAVOIR : La plupart des Thaï vous conseilleront d’aller dans des agences de voyages pour acheter votre billet d’avion/train/bus. N’y allez pas ! Ils vous proposeront des « tours » où tout est organisé pour des prix 2 à 3 fois plus chers que ce que vous pourrez trouver sur place.

Pour l’avion : Choisissez Nokair, Thai Airways, ou Air Asia pour avoir les prix les plus avantageux.

Pour le train : Aller directement à la gare de la ville pour obtenir les meilleurs prix ou regarder sur le site de la gare pour connaitre les différents horaires.

Pour le bateau: coût (en basse saison ) pour voyager entre les îles du sud de la Thaïlande : : itinéraire que nous vous conseillons

Pukhet → Kho Phi Phi : 300 bath

Kho Phi Phi → Krabi : 500 bath

Krabi → Kho Samui : 500 bath

Kho Samui → Kho Pangnen : 350 bath

Kho Ph Phi → Kho Lenta : 400 bath

Kho Lenta → Krabi : 300 bath

    Maxence Pezzetta

Les astuces et bons plans à connaître

Demande d’information : Vérifiez systématiquement ce que vous dit un thaï que vous en connaissez pas et qui vous vous « aider » car même si certains sont réellement de bonne foi, d’autres vous donneront de réelles fausses informations.

Communication avec les thaïs : Un thaï n’admettra jamais d’avoir tort ni n’acceptera de perdre la face devant qui que ce soit. Évitez également de porter un jugement que ce soit sur la Thaïlande, le roi, ou vis-à-vis du fonctionnement du pays. Lorsque vous négocier un prix (taxis, marché etc), essayer de donner le dernier mot au thaï sinon il risque de ne pas céder.

Le téléphone : Au lieu de dépenser une fortune dans un forfait spécial international, vous pouvez acheter une carte Sim une fois sur place (vous en aurez à partir de 50 bath avec un peu de crédit) et la mettre dans votre téléphone débloqué. Le tarif en vigueur est de 50 ou 60 bath par minute (soit 1.25-1.50 euros) sauf que si vous renter le numéro 00933 et votre numéro (sans le 0) français, vous ne payerez plus que 7 bath/minute (17 centimes)! :cool:

Les restaurants : N’ayez pas peur d’aller manger dans les petits restaurants qui ne payent pas de mine, dans la plupart du temps vous ne risquez rien. Evitez juste de prendre un plat où il y a écrit « Spicy » car même si vous aimez la nourriture épicée, le niveau est haut dessus de la moyenne (comment avoir la bouche en feu en une bouchée…)

Les sorties : Les auberges possèdent presque toutes une agence de voyage qui vous conseillera sur les sorties à faire. Bien sûr, elles prennent souvent une commission. Rendez-vous dans la partie « activités » de My Little Big Trip.com pour connaitre les prix pratiqués en fonction des villes.

Blanchisserie : Les auberges de jeunesse et hôtels proposent souvent un service de blanchisserie. Vous n’avez donc pas besoin de prévoir des tonnes de vêtements. Tarif : 30-50 bath/kg).

ATTENTION : A ceux qui seraient tenter à l’idée d’acheter un peu de marijuana en Thaïlande, sachez que les dealers sont souvent ceux qui vous dénonceront à la police. Dans ce cas de figure, vous devrez payer une lourde somme d’argent dont vous vous souviendrez…

N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos bons plans et infos utiles. Les meilleurs plans ne viennent pas des guides mais des routards eux-mêmes  :wink:

     Maxence Pezzetta